RCTV Vs Chavez

Publié le par Dam

rctv.gif
R
etirer cette
Chaîne du PAF ne va pas
Tuer le
Venezuela

Bien au contraire !!



Quelques explications s'imposent quant à la fermeture de la chaîne privée d'opposition "Radio Caracas Télévision". D'autant plus lorsqu'on voit la campagne de désinformation menée en France et plus particulièrement par un journaliste du Monde que nous nommerons bien volontiers : Paulo A. Paranagua.

Nous avons d'ailleurs eu le plaisir d'envoyer un mail au médiateur du Monde et au correspondant local de l'AFP à Caracas pour leur signifier notre point de vue.


RCTV, quest-ce que c'est ?

Une chaîne de télévison comme on n'en voit plus. Majoritairement composés de telenovelas, ses programmes sont interrompus sans cesse par des publicités. Les talk shows sont alarmants et ne sont qu' enchaînements de propos anti-Chavez du genre "Le peuple ce n'est pas Chavez, le peuple c'est nous". Marrant quand on sait qu'il a été élu avec plus de 63% des voix.
Bref, une chaîne d'opposition assumée et populiste au contenu éditorial plus que douteux.

Pourquoi va-t-elle fermer ?

Une des bases des propositions de Chavez durant les dernières élections de décembre 2006 était la fermeture de RCTV, cela n'était donc pas une surprise et il a donc décidé de ne pas renouveler la concession octroyée permettant d'émettre sur les canaux nationaux.
Il est important de noter que RCTV ne va pas cesser d'émettre, elle sera simplement reléguée au câble et au satellite.

Les raisons de cette décision ?

RCTV, et c'est connu de tous, a contribué au coup d'Etat manqué contre Chavez en 2002. Non pas en faisant des appels à la violence ou en fournissant des armes, mais en cachant la vérité. Durant les 48 heures de troubles, RCTV a pris la décision de ne diffuser que des telenovelas... Tout est normal !

Alors quand Reporters sans frontières, vient hurler pour la liberté de la presse alors qu'elle mène de front un combat anti-Chavez et anti-Cuba, je leur pose une question simple.

Qu'est-ce qui est le plus important : la liberté de la presse pour un media qui baffoue chaque jour un peu plus un gouvernement et un Président élu démocratiquement à plus de 63% des voix ou la liberté d'information et d'accès à l'information du peuple ??? La seconde est vitale, la première est discutable lorsqu'on est une association financée en majorité par les Etats-Unis.

Y a-t-il encore des medias d'opposition au Venezuela ?

Bien sûr, ils le sont presque tous, l'Etat ne détient qu'une vraie chaîne de télévision et deux journaux. TOUT le reste est d'opposition plus que marquée, il suffit de voir les Unes qui descendent toutes Chavez.

Alors quand la France vient donner des leçons de liberté de la presse, cela nous fait doucement rire ici quand on voit la censure exercée par les grands groupes de médias proches de Sarkozy.

Et sur la liberté d'expression ?

Tout se passe bien. Contrairement à la France, les manifestations sont calmes, chacun exprime son opposition librement par des T-Shirts ou des graffs sur les voitures sans risquer de se faire tirer dessus ou piller. Enfin, il n'y a pas d'intervention de l'armée ou des forces de l'ordre ici, donc pas de jets de bombes lacrymogènes, de pierres, de flashball et compagnie, épisodes tristement réguliers en France.

Voilà, il nous semblait important de vous raconter ça, nous espérons l'avoir fait le plus objectivement possible, en tout cas autant que Le Monde en cemoment.

Si vous avez des questions n'hésitez pas.

Pour approndir la question :

Publié dans Venezuela

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
Merci de nous donner toutes ses infos et un point de vue un peu plus juste. Vu depuis la France, on aurait l'impression que la fermeture de RCTV a crée une guerre civile à Caracas, tout ca à cause du gros méchant Chavez.Et quand le Monde traduit "partido unido" en "parti unique", c'est à se demander si la liberté de la presse ne commence pas par la fin de la désinformation et de la propagande.Bien à vousMaëlle
Répondre